De quoi avertissons-nous?

Qui donne l’alerte?

En Allemagne, il est stipulé par la loi qui doit lancer une alerte officielle. Selon la nature des dangers, il s’agit là de diverses autorités. Dans certains cas, plusieurs autorités peuvent donner en même temps des alertes et des informations sur les dangers, par exemple lors d’évacuation. Les personnes concernées ont donc parfois du mal à identifier la source de l’alerte. C’est pourquoi dans les alertes officielles, il est donc toujours clairement indiqué qui a lancé l’alerte.

La Fédération

L’ordre d’alerte du gouvernement fédéral est exécuté par différentes autorités fédérales. Le service météorologique allemand (DWD) est chargé des conditions météorologiques dangereuses. L’Office fédéral de la navigation maritime et de l’hydrographie (BSH) s’occupe des marées, du niveau des eaux et des tempêtes. L’Office fédéral pour la sécurité en matière de technologies de l’information (BSI) informe sur tout ce qui concerne les cyberattaques, les virus et les chevaux de Troie. Le BBK avertirait la population concernée en cas de menace de guerre, par exemple lors d’une attaque de missiles. Le BBK est également l’opérateur du système d’alerte modulaire.

Les Länder

Dans chaque centre de crise des 16 Länder se trouve une station du système d’alerte modulaire. Si les effets d’un danger sont si importants que les villes et les arrondissements ne peuvent y faire face seuls, le Land concerné les soutient. Les centres de crise des gouvernements régionaux organisent et coordonnent les ressources nécessaires. En cela, ils sont aussi responsables des alertes. En outre, les Länder soutiendraient la Fédération avec leurs moyens d’alerte en cas de risques afin d’avertir la population.

Les pompiers

Les autorités municipales disposent de pompiers volontaires et professionnels car chaque ville est légalement tenue de protéger la population contre l’incendie et de prêter assistance en cas d’accident. Si l’effet d’un danger touche un plus grand nombre de personnes, les pompiers donnent l’alerte par le biais de leurs centres de contrôle. Les centres de contrôle sont des centres de coordination. C’est là que les appels d’urgence arrivent, que les opérations sont coordonnées et que les alertes sont également lancées. Les canaux d’alerte utilisés à cette fin dépendent de l’équipement technique et des effectifs.

La police

En cas de menace à la sécurité et à l’ordre public, les forces de police régionale interviennent. La police lance des alertes, par exemple, lorsque la circulation est affectée – en cas d’accidents et de barrages routiers – ou lorsque les gens doivent se mettre à l’abri très rapidement, par exemple quand on trouve des bombes ou que des violences se produisent. Depuis quelques années de nombreux services de police utilisent entre autres des réseaux sociaux come Twitter ou Facebook pour donner l’alerte.

Centres d’alerte aux crues

Chaque Land dispose de ses propres services de signalement des crues qui fournissent des informations sur le niveau d’eau des rivières et des lacs. Ces informations sont publiées sur un site commun des Länder et par le biais de diverses applications. Si les niveaux d’eau montent dangereusement, une alerte officielle est donnée.

Le service météorologique allemand (DWD)

En tant que service météorologique national de la République fédérale d’Allemagne, le DWD donne des alertes officielles en cas de situations météorologiques dangereuses: tempêtes, fortes pluies, orages, vagues de chaleur et de froid. Les météorologues – experts en météorologie – observent l’évolution du temps 24 heures sur 24. Le moment où et si une prévision devient un avertissement précoce ou une alerte est défini avec précision au moyen de valeurs seuils.

Wer warnt?

In Deutschland ist gesetzlich geregelt, wer amtlich warnen muss. Abhängig von der Art der Gefahr sind das unterschiedliche Behörden. Bei einigen Ereignissen geben auch mehrere Behörden gleichzeitig Warnungen und Gefahreninformationen heraus, zum Beispiel bei Evakuierungen. In amtlichen Warnungen ist deshalb immer klar gekennzeichnet, wer die Warnung herausgegeben hat.

Der Bund

Den Warnauftrag der Bundesregierung führen verschiedene Bundesbehörden aus. Der Deutsche Wetterdienst (DWD) ist für gefährliche Wetterlagen zuständig. Das Bundesamt für Seeschifffahrt und Hydrografie (BSH) übernimmt den Bereich Gezeiten, Wasserstand und Sturmflut, und das Bundesamt für Sicherheit in der Informationstechnik (BSI) informiert über alles rund um Cyber-Attacken, Viren und Trojaner. Das Bundesamt für Bevölkerungsschutz und Katastrophenhilfe (BBK) würde die betroffene Bevölkerung bei Kriegsgefahren warnen, zum Beispiel bei einem Raketenangriff. Das BBK ist auch der Betreiber des Modularen Warnsystems.

Die Bundesländer

In jedem Lagezentrum der 16 Bundesländer steht eine Station des Modularen Warnsystems. Das jeweilige Bundesland unterstützt, wenn die Auswirkungen einer Gefahr so groß sind, dass Städte und Kreise sie nicht allein bewältigen können. Die Lagezentren der Landesregierungen organisieren und koordinieren dann die benötigten Mittel. Für die Formulierung und Herausgabe von Warnungen sind sie damit auch zuständig.

Feuerwehr

Sowohl Freiwillige als auch Berufsfeuerwehren sind Einrichtungen der Stadtverwaltungen, denn Brandschutz und Hilfeleistung bei Unfällen ist für jede Stadt gesetzliche Pflicht. Betrifft die Auswirkung einer Gefahr eine größere Gruppe von Menschen, so warnen die Feuerwehren über ihre Leitstellen. Leitstellen sind Koordinationszentren. Hier werden Notrufe angenommen, Einsätze koordiniert und auch Warnungen ausgegeben. Welche Warnkanäle dazu genutzt werden, hängt von der technischen Ausstattung und der Personalstärke ab.

Polizei

Bei Gefahren für die öffentliche Sicherheit und Ordnung werden die Polizeien tätig. Warnungen gibt die Polizei zum Beispiel dann heraus, wenn der Verkehr betroffen ist –bei Unfällen und Sperrungen – oder wenn Menschen sich sehr schnell in Sicherheit bringen müssen, zum Beispiel bei Bombenfunden oder Gewalttaten.

Hochwasser-
zentralen

Jedes Bundesland betreibt eigene Hochwassermeldedienste, die über den Wasserpegel von Flüssen und Seen informiert. Diese Informationen werden über eine gemeinsame Webseite der Bundesländer und über verschiedene Apps veröffentlicht. Sollten die Wasserpegel gefährlich hoch werden, wird eine amtliche Warnung ausgesprochen.

Deutscher Wetterdienst

Der Deutsche Wetterdienst gibt als nationaler Wetterdienst der Bundesrepublik Deutschland amtliche Warnungen vor gefährlichen Wetterlagen heraus: etwa Stürme, Starkregen, Gewitter, Hitze- und Kältewellen. Meteorologen – Wetterexperten – beobachten die Wetterentwicklung rund um die Uhr. Wann und ob aus einer Vorhersage eine Frühwarnung oder Warnung wird, ist anhand von Schwellenwerten genau definiert.

Comment donnons-nous l’alerte?

Les stations de radio sont un moyen important de diffusion des alertes. Si en cas de danger les personnes concernées doivent agir vite, les stations de radio et de télévision interrompent aussitôt leurs programmes et transmettent tout de suite l’alerte. Beaucoup de grandes stations de radio peuvent utiliser des groupes électrogènes de secours pour pouvoir émettre même en cas de panne d’électricité.
Les pompiers, le service du maintien de l’ordre public (Ordnungsamt) ou la police utilisent souvent des véhicules à haut-parleur afin d’atteindre le plus grand nombre possible d’habitants d’une zone touchée, par exemple quand une zone doit être évacuée. Dans la mesure du possible les messages émis par les hauts parleurs sont en plusieurs langues.

Les sirènes sont, en tant que dispositif d’alerte avec un effet de réveil, toujours importantes. Elles indiquent un danger par le biais d’une tonalité montante et descendante. Les personnes concernées doivent se procurer d’autres informations par d’autres canaux, à savoir des applications d’alerte ou des stations de radio locales. Avec une tonalité continue d’une minute les sirènes signalent la fin de l’alerte.
Un autre signal consiste en une tonalité continue d’une minute avec deux interruptions. Ce signal n’est pas une alerte destinée à la population mais aux pompiers qui sont ainsi appelés à intervenir.

Chaque station de radio et chaque journal dispose de son propre site internet. La plupart de ces rédactions en ligne sont raccordées au système d’alerte modulaire de sorte que les alertes officielles peuvent également y apparaître sous forme de flash info. De plus toutes les alertes officielles actuelles données par les autorités de défense civile et de contrôle des catastrophes sont disponibles sur le site www.warnung.bund.de. Sur la page Internet commune du centre d’alerte aux crues www.hochwasserzentralen.de on peut voir le niveau actuel des eaux. Sur le site de l’office météorologique fédéral www.dwd.de on trouve, outre les alertes officielles, aussi d’autres informations sur la météo, le climat et la recherche.

Désormais il existe plusieurs applications pour smartphone qui attirent l’attention sur les alertes officielles par le biais de messages Push. C’est le cas par exemple de NINA, l’application d’alerte officielle de la Fédération. Mais il y aussi BIWAPP et KATWARN qui donnent des alertes officielles concernant la protection civile. Depuis février 2019 KATWARN et BIWAPP échangent des messages avec NINA. L’objectif de cet échange d’informations est la facilité d’utilisation: Les utilisateurs des applications doivent recevoir tous les messages importants de la même manière, peu importe l’application qu’ils ont installée sur leur smartphone. Les avertissements météorologiques officiels sont disponibles dans l’application Warnwetter du DWD. Ces avertissements sont aussi disponibles en même temps sur d’autres applications d’alerte. Parallèlement il y a de nombreux fournisseurs privés. Certaines applications de villes (Stadt-Apps) sont désormais également connectées au système d’alerte modulaire et peuvent donc transmettre les alertes officielles.
Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat – ces applications sont également répandues en Allemagne. De nombreuses autorités utilisent désormais Facebook et Twitter pour alerter la population. L’avantage est que ces alertes peuvent être diffusées très rapidement grâce à la dynamique d’internet. L’inconvénient est qu’en cas de panne d’électricité les serveurs tombent également en panne. Une fois la connexion coupée, ce canal n’est plus disponible pour les alertes.
Le terme Smart City englobe tous les concepts qui visent à rendre les villes plus respectueuses de l’environnement, plus avancées sur le plan technologique et plus inclusives sur le plan social. Les avertissements sur les panneaux d’affichage numérique font également partie de ce concept. Les centres de contrôle envoient les alertes officielles que l’on peut voir sur grand écran dans les villes. L’avantage est que l’on peut ainsi atteindre un grand nombre de personnes, les alertes sont bien visibles et faciles à comprendre. Certaines villes utilisent déjà les panneaux d’affichage numériques comme canal d’avertissement.
Les nouvelles technologies ouvrent de nombreuses possibilités pour diffuser les informations, et le nombre de ces possibilités va encore augmenter. Pour informer le plus grand nombre de personnes possible, nous nous employons chaque jour à découvrir de nouveaux canaux d’alerte et les rendre utilisables. Néanmoins, les contacts et la communication personnelle des informations et alertes demeurent importants et irremplaçables. Aussi bien entre les autorités et les personnes concernées qu’entre amis, familles et voisins.
La grue est traditionnellement associée à la vigilance. C’est pourquoi en Allemagne la grue est le symbole de l’avertissement à la population. C’est ainsi que la grue s’est retrouvée dans la vidéo explicative du système d’alerte modulaire. Elle sert de narratrice et de fil conducteur qui relie les quatre scénarios suivants: Incendie, inondation, guerre et tempête. Il s’agit avant tout de la circulation des informations et des consignes d’action: elles sont au cœur de l’alerte.
 

Que pouvez-vous faire?

Pour chaque alerte vous recevez en général des recommandations sur ce que vous pouvez faire pour votre propre protection ou bien sur l’endroit où vous pouvez obtenir de plus amples informations. En plus, le BBK a rassemblé des conseils et des listes de contrôle pour la prévention. Toutes les brochures peuvent être téléchargées sur le site du BBK.